Previous Next
Suppression du livret de circulation

La suppression du livret de circulation en date de janvier 2017 entraine de ce fait la suppression de la commune de rattachement .

Pour les travailleurs indépendants des régularisations sont à prévoir en fonction de votre situation .

Voir le document ci joint et renseignez vous auprès d'Amitiés Tsiganes .

   synthèse loi de 2017

  avis aux travailleurs indépendants

Lire la suite
AG 2018 Rapport moral du Président

L 'assemblée générale d'Amitiés tsiganes a eu lieu le 18 juin; retrouvez  le rapport moral du président Jean Marie Morel .

C’est avec un très grand plaisir que je vous accueille ce soir pour l’assemblée générale de notre association.

2017 à été pour Amitiés tsiganes, une année de stabilisation et de consolidation :

en savoir plus

Lire la suite
Plateau de Haye : Les Arts pour tous

Amitiés tsiganes organise une semaine d’ouverture interculturelle, de citoyenneté et de mixité sur le mois de juillet avec les partenaires locaux autour d’ateliers diversifiés : arts de rue et culture urbaine.

L évènement se déroule sur une semaine  du 16 au 20 juillet.

Les ateliers sont organisés par le collectif Memô et la MJC du Haut-du-Lièvre.

Les participants sont issus des centres aérés du Plateau de Haye et de la Métropole.

Un spectacle clôturera la semaine le vendredi après-midi,et se terminera par un gouter .

lire la suite

Lire la suite

Actions

Les interventions socio-culturelles sont menées en concertation avec l’ensemble de l’équipe d’Amitiés Tsiganes et les enseignants Classe Mobile, intervenant sur les différents territoires du département. Elles sont organisés de façon à toucher prioritairement les familles tsiganes les plus isolées ou en situation d’exclusion afin de dépasser l’isolement et la stigmatisation, de modifier les représentations des différents acteurs territoriaux, de favoriser l’accès à des loisirs, aux sports et à la culture et d'impliquer les familles.

        

    animsante400     cirquetoul1 400

Conformément à nos interventions sociales auprès des familles du voyage, l’intervention sur les différents lieux de vie du département s’accompagne d’une prise en compte globale de l’insertion sociale et familiale sur un territoire donné.
Ces visées d’insertion sont subordonnées à une connaissance du tissu local, par la mise en place d’un réseau de partenaires pour accompagner au mieux les familles, mais aussi préparer ces partenaires à une meilleure prise en compte des familles du voyage.
L’intervention auprès des enfants et des jeunes passe obligatoirement par des échanges, des discussions avec les familles. Ainsi, la notion  de groupe familial prend tout son sens.
En effet, se connaitre et se faire reconnaitre au sein de ces familles, élargissant au groupe familial, semble primordial pour qu’un climat de confiance s’instaure.
Par la suite, des actions sur les lieux de stationnement peuvent laisser la place à des sorties de l’aire d’accueil voire des séjours avec les jeunes, ainsi, une participation aux projets plus soutenue (dialogue et communication pour validation). En prenant la famille comme interlocuteur, cela permet aussi de repérer les demandes de toutes les tranches d’âge et d’élargir au groupe familial les différentes interventions, par une répercussion positive sur les familles non-touchées.
Cette meilleure concertation, favorisant les échanges, fait émerger des demandes diverses (démarches/insertion, accès aux sports/loisirs/culture…) par une prise en compte adaptée au public et au territoire.
basenautique3 400Au-delà de l’accès à la culture, et aux loisirs, la participation aux activités locales, dans les structures de droit commun, nous semble être une priorité d’actions vers «un mieux vivre ensemble» sur un même territoire.
Nos interventions, à visée de cohésion sociale sur un territoire donné, permettent, par le travail de partenariat avec les structures de droit commun, une présentation plus fine des familles de passage, souvent loin des échos et de la stigmatisation faites des populations tsiganes.
Notre médiation, par l’accompagnement de ces familles, vers les associations voisines de leur lieu de vie est un élément facilitateur à l’adaptation des familles à ces partenaires locaux et vice et versa. Dès lors, s’installe une réelle complémentarité dans l’accompagnement et l’encadrement des jeunes.
La poursuite du partenariat permet, par la prise en charge des familles par d’autres professionnels que ceux de notre association, une autre approche de ce public, au-delà de notre approche spécialisée.Ces autres approches sont souvent intéressantes, pertinentes et plus constructives pour l’insertion des familles sur leur territoire.
Ainsi cela favorise grandement la poursuite partenariale et l’élargissement du réseau des familles à ces structures locales, sur ce territoire donné.
Vers une prise de conscience des familles de leur appartenance à un territoire et la possibilité qui s’offre à elles de bénéficier des structures de droit commun ; mais aussi vers une prise de conscience du territoire des familles du voyage présentent sur ce dit-territoire.

Pour plus d'informations:

.actions socioculturelles 54